Merci

Aujourd’hui, je n’ai pas pu t’appeler pour te dire bon anniversaire p’tite mère.

Tu aurais eu 95 ans.Tu es partie fin août, laissant un vide immense dans le cœur de toutes celles et ceux qui te connaissaient ! Comme pour des milliers de femmes, ta disparition aurait pu faire la une du 20h. Il n’en a rien été. Et pourtant! Les femmes de ta génération ont traversé le 20 ème siècle avec ses joies et ses douleurs : La guerre, l’occupation, les rationnements, les bombardements. Toi, la fille d’émigrés italiens, tu as connu le racisme. Tu aurais voulu que jamais plus personne, plus aucun enfant ne vive cela. Tu as aussi vu et soutenu la création des congés payés, la sécurité sociale, le vote des femmes, le smic, et aussi toutes les luttes pour la fin de la guerre en Indochine, en Algérie ou au Vietnam. Et encore la libération d’Angela Davis …. Tout ce qui donne de l’espoir en l’humanité lorsqu’elle se mobilise pour des valeurs de paix, de solidarité et de dignité.

Tu as vécu tout ça et bien d’autres choses avec le souci de nous, tes enfants, que tu as élevé seule parce que celui qui, comme tu aimais à le rappeler, t’a donné 17 ans de bonheur, notre père, nous a quitté bien trop tôt. Malgré les épreuves, et elles furent nombreuses, tu n’as jamais baissé les bras. Avec toi, Maman, pas de grands discours, mais des actes. Un exemple de vie, de combativité !
Tu nous as légué ton refus absolu de la souffrance, de l’injustice. Je sais combien tu aurais été sincèrement, viscéralement malheureuse des événements de ces dernières semaines.Vous avez tout fait, avec Papa, pour nous laisser un monde plus juste tout en nous disant que ce serait une lutte permanente. Saches que le message est entendu.

Pour tout ça Maman, pour les moments de tendresses et d’amour infini que tu nous as donné, pour la confiance que tu nous as toujours accordée avec bienveillance, parce que tu croyais en nous !

MERCI .

Une musique que ta petite fille a composé pour toi